Published on Nov 13, 2017

REJETEZ l’offre des collèges

Chers membres du personnel scolaire,

C'est à l'unanimité que votre équipe de négociation vous recommande de rejeter l'offre du Conseil. L'offre sur laquelle on vous demande de voter est bourrée de concessions, des concessions qui auront pour effet de démanteler notre système pendant des années à venir, des concessions qui nous coûteront à tous et à toutes du travail non rémunéré supplémentaire après la grève et des concessions qui contribueront à élargir encore davantage l'effectif contractuel le plus marginalisé. C'est le moment de défendre vigoureusement nos intérêts en rejetant l'offre de l'employeur.

  1. Cette offre permet aux collèges de continuer d'augmenter le nombre de contractuels, sans aucune restriction. Une augmentation de la précarité de l'emploi ne fait pas partie d'un plan meilleur pour nos collèges.

  2. Cette offre permet aux collèges de se dérober au principe « À travail égal salaire égal » pour le personnel à contrat, même après l'adoption du projet de loi 148, ou Loi de 2017 pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois.

  3. Cette offre contribuera à faire baisser le pourcentage d'emplois à temps plein dans les collèges. Le personnel scolaire se bat pour un rapport 50:50 d'employés permanents et contractuels.

  4. En supprimant la limite sur les semaines d'enseignement et les heures supplémentaires du personnel scolaire à temps plein, cette offre permet à l'employeur de confier le travail du personnel à charge partielle au personnel à temps plein. Cela signifie que le personnel à charge partielle recevra moins d'heures d'enseignement.

  5. Cette offre ne fait rien pour reconnaître que le personnel scolaire a besoin de liberté académique pour assurer la qualité de l'éducation pour nos étudiants, aujourd'hui et demain.

  6. Le protocole de retour au travail inclus dans cette offre n'a pas beaucoup changé par rapport au protocole de 2006. Ce protocole avait laissé des milliers de membres du personnel scolaire sans un sou en contrepartie des heures supplémentaires travaillées à leur retour au travail.

  7. Les collèges ont imposé un vote sur une offre qui est bourrée de concessions et qui n'inclut encore pas la liberté académique.

  8. La meilleure façon pour les collèges de conclure une convention collective est de négocier, et pas d'imposer un vote sur une offre qui a déjà été rejetée par l'équipe de négociation du personnel scolaire.

Nous dirons NON parce que ça rendra les collèges plus forts, parce que c'est mieux pour les étudiants et parce que c'est mieux pour la génération future. Nous dirons NON parce que nous aimons nos étudiants et nous attribuons de la valeur à la qualité de l'éducation.

Un jour de plus. Plus forts, jour après jour. REJETEZ l'offre des collège!

Solidairement,

Votre équipe de négociation du personnel scolaire des collèges