Published on Oct 11, 2017

Le personnel scolaire des collèges fixe le délai de grève au 16 octobre

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE         

TORONTO – Le personnel scolaire des collèges, qui est représenté par le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO), a fixé l’échéance du délai de grève à 00 h 01, le 16 octobre, en ce qui concerne les négociations contractuelles avec leur employeur, le Conseil des employeurs des collèges.

« Nous venons de vivre une autre journée frustrante à la table de négociation, durant laquelle notre employeur a de nouveau refusé de tenir compte des principaux enjeux du personnel scolaire. Ils ont tout bonnement quitté la table », a déclaré JP Hornick, présidente de l'équipe de négociation du syndicat. « L’objectif d’un délai de grève est de faire avancer les négociations avant qu'il ne soit trop tard. »

Le SEFPO représente plus de 12 000 professeurs, instructeurs, conseillers et bibliothécaires qui travaillent dans les 24 collèges publics d’un bout à l’autre de l’Ontario. Parmi ces membres syndiqués, il y a les membres du personnel scolaire permanents et à temps plein, ainsi que ceux qui sont engagés à temps partiel, « à charge partielle », et qui enseignent entre sept et 12 heures par semaine.

« Depuis le commencement des négociations, au début du mois de juillet, notre équipe syndicale a été claire sur ses objectifs », a ajouté JP Hornick. « Nous avons fait des propositions concrètes pour améliorer la qualité de l'éducation afin d’inclure les voix du personnel scolaire et des étudiants dans la prise des décisions académiques; nous avons démontré le bien-fondé d’accroître l'effectif du personnel scolaire à temps plein; nous avons exhorté les collèges à tenir compte des signaux de Queen's Park et à traiter équitablement le personnel scolaire contractuel. »

« Malheureusement, notre employeur refuse d’aller de l’avant avec les enjeux les plus importants pour le personnel scolaire – même en ce qui concerne les questions non pécuniaires, telles que la liberté académique ou l'allongement des contrats pour le personnel scolaire contractuel. »

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a exhorté le Conseil des employeurs des collèges à revenir à la table et à ne pas attendre la dernière minute pour négocier.

« Les étudiants ont déjà assez de soucis avec leurs cours, leurs examens et les droits de scolarité », a-t-il déclaré. « Ils n'ont pas besoin de vivre avec le stress et l'angoisse de ne pas savoir s'ils seront en classe la semaine prochaine. »

« J'encourage les collèges à ne pas attendre et à passer aux choses sérieuses sur-le-champ. »

 Le fonds de grève du SEFPO se situe présentement à 72 millions de dollars.

- 30 -

Renseignements : Équipe de négociation du personnel scolaire des collèges, JP Hornick, 416-806-9526; Mona Chevalier, (français seulement) 613-606-223