Published on Nov 02, 2017

Le personnel scolaire des collèges est prêt à négocier au moment où l’employeur retourne à la table

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

TORONTO – L'équipe de négociation du syndicat, qui représente le personnel scolaire des collèges de l’Ontario, est intéressée à entendre ce que le Conseil des employeurs des collèges a à dire et prête à négocier lorsque les pourparlers reprendront demain, a déclaré JP Hornick, la présidente de l'équipe de négociation.

« Le personnel scolaire des collèges lutte pour bâtir un meilleur système d’éducation dans le réseau collégial », a-t-elle dit. « Nous sommes prêts, comme nous l'avons été depuis le premier jour, à négocier un contrat équitable qui aborde les enjeux relatifs aux bons emplois et à la qualité de l'éducation. »

Le médiateur responsable des pourparlers a invité les deux parties à reprendre les pourparlers jeudi 2 novembre pour la première fois depuis le 16 octobre dernier – le jour du déclenchement de la grève des 12 000 membres du personnel scolaire.

« Cette grève a mis en lumière les problèmes qui surgissent lorsqu'un employeur se sert du travail précaire comme d’un outil de réduction des coûts », a déclaré Warren (Smokey) Thomas, le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario. « Quand le personnel scolaire est traité de manière inéquitable, c’est l'éducation qui se détériore et les membres du SEFPO ont fait preuve d’une solidarité sans faille sur les piquets de grève parce qu’ils veulent de meilleurs collèges pour le personnel scolaire et pour les étudiants. »

La manifestation du 2 novembre, à Queen's Park, qui rassemblera des membres du personnel scolaire de toute la province, aura bien lieu comme prévu.

- 30 -

Renseignements : 
Warren (Smokey) Thomas,  président du SEFPO : 613-329-1931