Published on Jan 22, 2016

La réaction de Wynne aux préoccupations des droits de la personne a pris 10 mois de trop, selon Thomas

TORONTO – La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a pris « 10 mois de trop » pour répondre aux préoccupations des droits de la personne dans les campus des collèges de l'Ontario installés en Arabie saoudite, ainsi a-t-il déclaré le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario.

« J’ai écrit à Kathleen Wynne à propos du campus du Collège Algonquin en Arabie saoudite il y a 10 mois, » Warren (Smokey) Thomas a dit aujourd’hui.  Est-ce que la première ministre ne lit pas son courrier ?  Ou le fait de dépenser des fonds publics pour soutenir un régime brutal n’a pas d'importance jusqu'à ce qu'il fasse les manchettes ? »

La première ministre dit qu’elle vient tout juste d’apprendre que les campus des collèges Algonquin, Niagara et Centennial en Arabie saoudite sont réservés aux hommes.  Thomas ne la croit pas.

« Notre syndicat a publié quatre communiqués de presse sur cette question dans les quatre dernières semaines, » a-t-il dit.  « C’est incroyable qu'elle ne savait rien à propos de ces campus ou du contexte dans lequel ils ont été mis en place. »

Le président du SEFPO met également en doute l'indignation de Wynne à propos du traitement des femmes en Arabie saoudite.

« C’est une première ministre qui dit une chose et en fait une autre, » a-t-il continué.  « Elle parle du rapprochement de l'écart salarial entre les hommes et les femmes, mais ne financera pas l'équité salariale.  Elle lance un programme d'action sur la violence, mais refuse de suffisamment financer les collèges jusqu’au point où ils s’installent dans un pays où les femmes sont emprisonnées d’avoir conduit des automobiles.

Le gouvernement de l'Ontario dépense moins par étudiant pour les collèges communautaires que toute autre province au Canada, Thomas a déclaré.

« Je suis ravi que l'intolérable situation en Arabie saoudite a finalement attiré l’attention de la première ministre.  Mais que va-t-elle faire à propos de la douleur qu'elle a infligée sur les collèges de l'Ontario ?  C’est là que tout le bordel a commencé. »

Renseignements :

Warren (Smokey) Thomas
613-329-1931